Le ReSAP soutien la lutte de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

, par PatatisteDesLuttes

Le Réseau de Soutien à l’Agriculture Paysanne, affirme sa solidarité avec toutes les personnes qui s’impliquent et résistent depuis 5 jours aux expulsions et attaques militaires sur la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes en France. Les Luttes paysannes sont partout !

JPEG - 158.8 ko

Qu’il s’agisse de la défense de 20 hectares contre une prison en périphérie de Bruxelles, d’empêcher la construction d’un nouveau zoning sur des terres agricoles en Wallonie, ou une nouvelle énième route pour contourner une agglomération, la lutte de Notre-Dame-des-Landes est symbolique de ces nombreuses luttes à travers la planète où des paysans-paysannes, des activistes et militant-e-s d’horizons politiques divers défendent des territoires et tentent d’y construire des alternatives au système mortifère encore dominant sur cette planète.

En appuyant cette lutte concrète de différents collectifs pour la sauvegarde de terres agricoles et pour une autre mobilité permettant de lutter contre les changements climatiques, nous nous opposons au bétonnage des terres en général que cela soit à Haren, Perwez, Notre-Dame-des-Landes ou au Brésil. Comme des milliers de personnes à travers la planète, nous contribuons à la réappropriation de notre alimentation et de nos vies en agissant pour la souveraineté alimentaire de tous-toutes.

Nous dénonçons la répression militaire violente qui s’est abattue cette semaine sur de nombreuses personnes en les blessant sur la ZAD de NDDL en France, cela montre à quel point les alternatives et expérimentations diverses de vie collective et d’autres rapports avec la nature, y compris en matière de production agricole, sont fragiles face aux puissances et logiques destructrices néolibérales actuelles. Mais comme le rappelle le titre d’un Édito de Reporterre du début de cette semaine - "La ZAD et la guerre civile mondiale"https://reporterre.net/La-Zad-et-la... - ; c’est aussi vrai dans d’autres régions du monde, d’où l’importance d’avoir des solidarités et convergences à tous les niveaux.

C’est le rôle des mouvements sociaux, comme depuis toujours, et dans leur diversité, de faire exister d’autres possibles tout en résistant au rouleau compresseur du système capitaliste. Ici, et ailleurs.

Les journées de luttes paysannes s’inscrivent dans ce mouvement ! Faisons campagnes communes, il est urgent de changer de modèle, de défendre et construire la souveraineté alimentaire ici et ailleurs ! Rejoignez-nous !

Quelques souteneuses/soutiens des luttes paysannes en Belgique !

JPEG - 92.8 ko