Une présence en dépit de l’expulsion

, par Myl

On nous chasse par la porte, ... on revient par la fenêtre.
Après l’expulsion de la 3° ZAD fin août 2018, un propriétaire nous permet de nous installer sur son terrain, voisin du chantier commencé illégalement par les entreprises Denys.

On lâche rien !

Un foyer de lutte persiste et cela débute à l’automne 2018 par la construction collective d’une Cabane QG sur le Keelbeek.
Ce sont des militants qui la construisent ensemble entièrement avec des matériaux de récup. "Vivre sur place nous permettra de mutiplier des actions contre le projet carcéral d’à côté."(extrait du reportage de la Rtbf)

voir l’article Au boulot !