Pratiquement

En pratique le plus simple, c’est de venir sur place rencontrer les opposant-e-s et occupant-e-s, un moment ou plus longtemps. Langskomen is het beste. Alle handen en voeten welkom. Nl er tussen in.

Bienvenue !

Voici un plan d’accès, dans sa version couleur et dans sa version noir&blanc.

PNG - 1.3 Mo
Accès au champs des patates
version couleur
format A5 (2 par A4)
PNG - 601.7 ko
Accès au champs des patates
version noir et blanc
format A5 (2 par A4)


Arriver en voiture ou à vélo depuis le centre de Bruxelles :

  • Rouler sur la Chaussée de Haecht (N21), dos au centre-ville. Dépasser le Boulevard Jules Bordet et la station Bordet.
  • Rouler encore 1,9km, laissant sur la gauche les rues qui mènent au centre de Haren.
  • Repérer un panneau qui indique qu’on sort de Bruxelles (1).
  • Une centaine de mètres plus tard, tourner à gauche directement après un pont au-dessus du chemin de fer (2-3), et prendre la rue de la Paroisse.
  • 400m plus tard, un autre pont sur le chemin de fer, et prendre directement à droite (4), rue de la Seigneurie.
  • 320m plus tard, on a à droite l’entrée du Chemin du Keelbeek (5). Le suivre sur 200m.

Arriver en train depuis le centre de Bruxelles :

C’est facile : il y a un train toutes les demi-heures qui relie la gare de Bruxelles-Midi à la gare de Haren-Sud (le trajet dure 20 minutes)
La ligne de train a pour origine Braine-le-comte et pour destination Leuven (et vice-versa), elle passe par la gare de Forest-Midi, Bruxelles-Midi, Gare Centrale, Gare du Nord et Schaerbeek
Clique ici pour afficher les horaires

Sauvons le Keelbeek, repoussons la méga-prison de Bruxelles - Haren ! Appel à dons pour financer les actions en justice

Le 21 septembre 2015, la première ZAD (zone à défendre) de Belgique a été expulsée du terrain du Keelbeek, après plus d’un an d’occupation. Cette zone était occupée pour contrer le projet de méga-prison du gouvernement fédéral à Haren, dans le nord de Bruxelles. Il y est question de détruire 18 ha de terre arable et d’abattre plus de 300 arbres pour y enfermer 1190 personnes, dans une prison privée, pour un coût supérieur à 3 milliards d’euros, tout cela sans débat démocratique.

Depuis l’expulsion, la lutte continue. Un nouveau terrain à côté du Keelbeek est occupé et nous portons le combat devant les tribunaux. Premières victoires : ordre d’expulsion jugé illégal, reconnaissance de l’abattage illégal d’arbres par la régie des bâtiments, sans permis d’urbanisme et enfin, le refus de la ville de Bruxelles de détourner les sentiers du Keelbeek devant faire place à la méga-prison.

Divers recours en justice ont déjà été introduits et d’autres sont en cours de préparation, le dossier étant complexe et à multiples facettes. Pour cela, 5.000 euros ont déjà été avancés de notre poche. Le coût de l’ensemble de ces actions en justice est estimé à plus de 20.000 euros.

Nous nous opposons résolument à ce projet catastrophique qui n’apporte aucune solution mais crée un nombre incalculable de problèmes : destruction d’un des derniers poumons verts de Bruxelles, crime contre la biodiversité, obstacle majeur à la création d’une ceinture alimentaire indispensable à moyen terme pour la capitale,...Cette prison est en outre un désastre carcéral qui aggrave le problème de la surpopulation dans les prisons, attaque frontalement les droits de la défense et l’indépendance de la justice, plombe complètement le budget de la Justice
pour des décennies.

Pour pouvoir sauver le Keelbeek, empêcher ce nouveau désastre carcéral, ne pas laisser les partis politiques bafouer la démocratie ni les profits privés accaparer les biens publics, nous avons besoin de votre participation.

Toute aide financière est la bienvenue !
Nous vous invitons à faire un don sur le compte keelbeek en justice :
BE 35-973140960-737
avec la mention « don recours contre prison ».


Aidez-nous à diffuser cet appel (jpg)

Comité de Haren
Respire asbl

Pour plus d’infos sur notre lutte :
- Comité de Haren
- Collectif de la ZAD (Keelbeek Libre)
- Plateforme pour sortir du désastre carcéral

Billets dans cette categorie

  • 1001 facettes de la lutte contre la maxi-prison à Bruxelles (Haren )

    Comment agir contre la maxi-prison ?

    S’opposer au permis de la maxi-prison //// Renforcer l’occupation du terrain //// Faire vivre ces 18 ha de nature //// Sauvegarder le chemin du Keelbeek //// Créer une ferme ouverte //// Sortir du désastre carcéral //// Porter les recours en justice //// Financer la lutte //// Signer la pétition //// Résister sur le terrain //// En parler autour de vous